Slow drinking.

Différents mouvements autour du »slow » se développent :  slow life, slow fooding, slow art sont mis en avant et vous n’avez pas certainement pas échappé à cette mouvance. Et bien cela marche aussi pour le slow drinking ! On a tous envie à un moment donné de contrer le temps, tout passe tellement vite, et d’oublier cette sensation de ne pas suffisamment profiter. Alors prendre le temps, ça s’apprend aussi !

Cette démarche du slow drinking, intéressante et participative, permet un véritable apprentissage autour de chaque réalisation qu’on peut faire mais avant tout et surtout, d’initier tout un rituel. Ainsi, on peut apprécier encore plus ses délicieux cocktails tout en partageant un moment particulier avec ses amis. Quelques règles sont à suivre et surtout l’art de la mise en scène ! Ce qui m’a surtout plu dans la découverte du slow drinking, c’est d’orchestrer un peu plus ce moment convivial et de prendre vraiment le temps. D’approfondir aussi ces connaissances en fonction des goûts de chacun et des ingrédients utilisés. Pour moi, c’est de faire vraiment la part belle à la dégustation, de créer une ambiance, de surprendre mes amis en étant créative ou encore faire naître de jolis mariages de saveurs et délecter ses papilles … et là, on rêve de maitriser le shaker comme Tom Cruise, non ?!

slow1
Quelques conseils pour maitriser l’art du slow drinking !
> Réinitialisez vos papilles justement en buvant un grand verre d’eau
> Proposez des accords mets/boissons
> Initiez vos invités à l’art des cocktails
> Respectez la juste dose
> Mobilisez vos sens
> Partagez vos impressions et prenez votre temps
> Choisissez vos verres et maitrisez la température

slow2 slow3

 

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.